DEKADES Conseil
Accompagner les managers dans l'engagement de résultat

eSCM

Version imprimableVersion imprimableversion PDFversion PDF

Dernier né des référentiels, eSCM (pour e-Sourcing Capability Model) se veut le référentiel de la relation client-fournisseur, plus exactement de la relation d’eSourcing.
eSCM est réalisé par l’ITsqc (Information Technology Services Qualification Center) du Carnegie Mellon (également auteur du référentiel CMMI) en collaboration avec IBM Global Services, EDS, Accenture et Satyam Computer Services Ltd.

1 - Qu'est-ce que l'eSourcing ?

L’eSourcing (pour IT-enabled sourcing) correspond à tout service pour lequel les technologies de l’information représentent une composante clef. Concrètement y est identifié tout service contenu dans le périmètre englobant à la fois les processus métiers et les technologies de l’information. De fait, sont compris dans « l’eSourcing », aussi bien les services d’infogérance que certains processus métiers tels que les ressources humaines, les achats, le back-office ou la Finance. Le référentiel est conçu pour permettre :

  • aux fournisseurs de pouvoir s’évaluer et se différencier entre eux sur le marché ;
  • aux clients d’évaluer le service rendu à partir des niveaux d’aptitude définis par le système de certification;
  • aux deux, de mettre en place les processus de pilotage et de réalisation qui assurent une externalisation à valeur ajoutée.

Le schéma suivant présente des exemples de domaines où s'applique le eSourcing (les deux premiers cercles) :

2 - Les deux modèles de eSCM

e-SCM est composé de deux modèles :

  • Client : eSCM-CL (CL pour Client)
  • Fournisseur : eSCM-SP (SP pour Service Provider)

Ce référentiel définit de façon symétrique le service rendu côté fournisseur et le besoin exprimé côté client. e-SCM identifie 6 types de relation client / fournisseur :

  1. La relation traditionnelle ; un fournisseur livre un client,
  2. La relation "Co-Sourcing" : 2 fournisseurs s’associent pour répondre à une demande client,
  3. La relation "Multi Sourcing" identique à la précédente mais avec plusieurs fournisseurs,
  4. L’alliance où plusieurs fournisseurs collaborent pour répondre à une demande d’un ou plusieurs clients,
  5. La Joint Venture,
  6. La relation "In Sourcing" où le fournisseur est intégré dans l’organisation du client.

Le choix de l’un de ces types de relations dépendra essentiellement de la stratégie adoptée par le client en termes de sourcing.

3 - Structure générale de eSCM

eSCM est un référentiel organisé selon 3 dimensions :

  • Les domaines d’aptitude regroupant des pratiques sur lesquelles repose le service,
  • Le cycle de vie du service à rendre,
  • Le niveau d’aptitude associé à chaque pratique.

Le cycle de vie couvre 4 phases :

  1. Phase de mise en place (« Initiation »)
  2. Phase de fourniture des services (« Delivery »)
  3. Phase de terminaison du contrat (« Completion »)
  4. Ensemble d’activités de gouvernance transverses aux phases précédentes : « Ongoing »

Le modèle eSCM CL comporte en plus une phase amont d'analyse de l'opportunité de sourcing.

Les domaines d'aptitude :

Le référentiel eSCM est constitué de Pratiques qui sont autant de fiches décrivant les activités à mener.
On distingue :

  • des pratiques de type "Projet" qui couvrent le cycle de vie d'une opération de sourcing particulière,
  • des pratiques de type "Permanentes" qui assurent un pilotage global du sourcing.

Les pratiques du référentiel eSCM sont regroupées par domaine d'aptitude.

eSCM CL est constitué de 95 pratiques réparties sur 17 domaines :

  • Neuf concernent les pratiques "permanentes" :
    • Gestion de la Stratégie de Sourcing
    • Gestion de la Gouvernance
    • Gestion des Relations
    • Gestion de la Valeur
    • Gestion du Changement Organisationnel
    • Gestion des Ressources Humaines
    • Gestion des Connaissances
    • Gestion des Technologies
    • Gestion des Risques
       
  • Huit concernent les pratiques "projet"
    • Etude d'Opportunité de Sourcing
    • Approche du Sourcing
    • Planification du Sourcing
    • Evaluation des Fournisseurs
    • Contrats de Sourcing
    • Transfert des services
    • Gestion des Services Sourcés
    • Réversibilité

eSCM SP est constitué de 84 pratiques réparties sur 10 domaines :

  • Six concernent les pratiques "permanentes" :
    • Gestion des Relations
    • Gestion de la Performance
    • Gestion des Ressources Humaines
    • Gestion des Connaissances
    • Gestion des Technologies
    • Gestion des Risques
       
  • Quatre concernent les pratiques "projet"
    • Contrats de Sourcing
    • Conception & Déploiement du Service
    • Transfert des services (Prise en main et Réversibilité)
    • Gestion des Services

Les 5 niveaux d’aptitude :

eSCM a établi 5 niveaux d’aptitude :

  • Niveau 1 : Fournir les services - Gestion des services
  • Niveau 2 : Répondre systématiquement aux besoins – Gestion des engagements
  • Niveau 3 : Traiter la performance organisationnelle – Gestion des performances
  • Niveau 4 : Améliorer pro-activement la valeur – Gestion de l’innovation
  • Niveau 5 : Maintenir l’excellence – Développement de l’excellence

Ces 5 niveaux matérialisent une trajectoire d’amélioration de service. Cela va de la fourniture du service sans pratiques particulières (niveau 1), au maintien de l’excellence pour laquelle une mise en œuvre de toutes les pratiques est requise et reconnue suite à deux évaluations consécutives (niveau 5).

eSCM ® est une marque déposée par ITsqc (IT services qualification center) de Carnegie Mellon University.